Loading...

Tlente Eulos

L'initiation aux Mystères

Tlente Eulos

épisode 5

Résumé des épisodes précédents & teasing de l'épisode du jour !

Black Manoo a ouvert avec sa compagne Karol une échoppe dans un local appartenant à « Solo du Grand B », Bernard Bressac, qui a vécu l’arrivée à Belleville des prostituées asiatiques…

En accompagnement du texte, Tantot Tardif nous fait faire un pas de côté, vers la Courneuve, pour y découvrir une vision poétique de la cité des 4.000, inspirée du film de Godard, 2 ou 3 choses que je sais d’elle.

Tlente Eulos
Tlente Eulos

« Quand on s’est vu pour la première fois, ce qui m’a frappé, ce n’est pas juste que tu aies donné de l’eau à un vieil homme un peu seul. C’est ton apparition les deux mains chargées de bouteilles d’eau.
Il ne te manquait que le joug au-dessus de l’épaule et tu ressemblerais aux porteurs d’eau de l’époque. Des milliers de Français quittaient la campagne pour venir à Paris dans l’espoir d’une vie meilleure. Comme vous.

Ils s’agglutinaient par communauté et vendaient la seule chose qu’ils avaient : la force de leur bras.
Mon grand-père a quitté l’Auvergne pour être porteur d’eau à Paris.
Il n’y avait pas de robinets dans les étages. Froide, chaude, il montait et descendait des seaux d’eau dans les riches bâtisses parisiennes. Puis, ça a été le charbon de bois.

C’est pour cela que je m’appelle Bressac, un coin où il y avait un savoir-faire dans le domaine et un réseau d’approvisionnement empirique fondé sur les seules relations du bled.
Les gens du village vivaient entre eux ici. Chacun gagnait sa vie en s’appuyant sur les réseaux de sa “communauté”.

Le quartier était un mille-feuille de pauvres venus de toute la France, de Belgique, d’Arménie, de Pologne, d’Italie, d’Espagne, etc. Chaque nouveau groupe apportait son business, ses codes, son dynamisme.
Ça ne posait de problèmes à personne. Ils me font rire les politiques d’aujourd’hui, avec leurs fantasmes sur le communautarisme !

Mon grand-père auvergnat comprenait à peine le français des Parisiens et il était largement moins instruit et cultivé que n’importe lequel d’entre vous. On nous appelait avec mépris les “bougnats !” »

Black Manoo réfléchit à cette diatribe de « Solo du grand B » en marchant vers la place du colonel fabien. La large allée centrale du boulevard de la Villette est un défilé de platanes et de prostituées qui ont en commun leurs postures droites et impassibles.

Il y a quelques années, il n’y avait pas une seule prostituée. Les rares péripatéticienne chinoises se nichaient sous les portes cochères de la rue Civiale. À l’heure des « loups », quand se vidaient les derniers verres à la clochette de la fermeture des bars, quelques rares connaisseurs, en quête d’exotisme, mais sans moyens de transports intercontinentaux, faisaient semblant de se perdre dans cette rue en « L » minuscule entre le boulevard de la villette et sa perpendiculaire Louvel-texier.

« Tlente Eulos ! », prix de la passe, prononcé dans un un franchinois où les « l » remplacent les « r ». Aujourd’hui, elles ont envahi tout le boulevard et la prostitution à ciel ouvert, de jour comme de nuit, a désormais le visage sobre et le style vestimentaires discret de gentilles mères de familles chinoises.

On est loin de la glaucosphère violente des boulevards à putes du nord de Paris. Ici, en plein jour, avec douceur, des prostituées chinoises prennent par la main de vieux retraités, de jeunes timides, des alcooliques, des curieux de passage ou des habitués, etc., de toutes les carnations et de tous les milieux sociaux. Elles les mènent dans des appartements ou dans les cabines de toilettes publiques pour les délester de 30 euros, de quelques centilitres de foutre, et de quelques kilos de misères sociales.

« Des hommes qui niquent ou qui savent qu’ils peuvent le faire quand ils en ont besoin, sont des hommes tranquilles. Les “tlente eulos”, à leur façon, ont apaisé le quartier. » Balck Manoo aime beaucoup les fleurs dans le langage et les idées de Bernard Bressac.

La suite au prochain épisode

#MyGrandParis, le feuilleton créatif qui dévoile Paris et sa banlieue

Gauz MyGrandParis

Gauz

Gauz (Armand Patrick Gbaka-Prédé) est un écrivain, né à Abidjan en 1971. Après avoir été diplômé en biochimie et (un temps) sans-papiers, Gauz est photographe, documentariste, et directeur d’un journal économique satirique en Côte-d’Ivoire. Son ouvrage Debout …

irenetardifnb

Tantot Tardif

Tantot Tardif est illustratrice et animatrice. Maîtrisant à la fois l’art du dessin et celui de l’animation multimédia, elle crée des oeuvres vivantes ayant vocation à être diffusées sur le web. Pour la saison pilote des MyGrandParis, …

Partenaires

DRAC Ile-de-France MyGrandParis
logo-mairie-paris

Ce qui se trame dans le coin

La prostitution parisienne

Avec son personnage Black Manoo, Gauz évoque la prostitution à Belleville, tout comme Jean-François Meira dans la Boîte à Mystères. L’occasion pour les MyGrandParis de vous proposer quelqu...

Belleville – un village grand-parisien au coeur de Paris

« Belleville(s) à chacun son territoire? Belleville, ancienne ville agricole, puis centre ouvrier, est devenu une véritable terre d’accueil dans la ville de Paris. Imaginé comme un...

Merci !

Grâce à vous tous, le crowdfunding des Mystères du Grand Paris s’est terminé sur un beau succès, avec plus de 5.500€ recueillis ! De quoi financer la création pour la suite du feuilleton...
Gauz MyGrandParis

Gauz

Gauz (Armand Patrick Gbaka-Prédé) est un écrivain, né à Abidjan en 1971. Après avoir été diplômé en biochimie et (un temps) sans-papiers, Gauz est photographe, documentariste, et directeur d’un journal économique satirique en Côte-d’Ivoire. Son ouvrage Debout …

irenetardifnb

Tantot Tardif

Tantot Tardif est illustratrice et animatrice. Maîtrisant à la fois l’art du dessin et celui de l’animation multimédia, elle crée des oeuvres vivantes ayant vocation à être diffusées sur le web. Pour la saison pilote des MyGrandParis, …

Partenaires

DRAC Ile-de-France MyGrandParis
logo-mairie-paris

Ce qui se trame dans le coin

La prostitution parisienne

Avec son personnage Black Manoo, Gauz évoque la prostitution à Belleville, tout comme Jean-François Meira dans la Boîte à Mystères. L’occasion pour les MyGrandParis de vous proposer quelqu...

Belleville – un village grand-parisien au coeur de Paris

« Belleville(s) à chacun son territoire? Belleville, ancienne ville agricole, puis centre ouvrier, est devenu une véritable terre d’accueil dans la ville de Paris. Imaginé comme un...

Merci !

Grâce à vous tous, le crowdfunding des Mystères du Grand Paris s’est terminé sur un beau succès, avec plus de 5.500€ recueillis ! De quoi financer la création pour la suite du feuilleton...