Loading...

Hôtels particuliers

La boîte à mystères

Hôtels particuliers

épisode 2 - [BAM]

Hôtels de ville du XXe siècle dans la métropole parisienne

[Boîte à Mystère]

Avec cette série de gravures sur les hôtels de ville de banlieue construits au XXe siècle, Lisadie Dutillieux nous fait découvrir ces monuments qui marquent l’imaginaire métropolitain.

« Entre architecture monumentale et intentions plus fonctionnalistes, utilitaires, les hotels de ville de XXe siècle constituent un patrimoine majeur de la banlieue parisienne ; ils témoignent de la réorganisation de la métropole, d’affirmations politiques locales, mais aussi  d’une évolution de la place du politique dans la ville…  »

Les textes et gravures qui suivent sont de Lisadie Dutillieux

Les photos de Damien Lemaire

Hôtels particuliers
Hôtels particuliers

Boulogne 1934 – Tony Garnier architecte

Alors que la mairie / maison communale ne cesse depuis la moitié du XIXe siècle de se déplacer et afin d’unifier Boulogne (bourgeoise) à Billancourt (ouvrière) le maire André Morizet met en place un plan d’aménagement, créant de toute pièce un centre ville.

L’hôtel de ville, confié à l’architecte Tony Garnier (grand prix de Rome et auteur du projet de la cité industrielle)  est une des pièces maîtresses de ce nouveau centre ville. L’architecture répond à un double objectif : être monumental et fonctionnel.

Cachan 1935 – René Chaussat, Jean Baptiste Mahon et Joannes Chollet architectes

Suite à des désaccords politiques, le lieu dit « Cachan » fait scission en 1922 de la commune d’Arcueil à laquelle il était alors rattaché. Pour marquer l’indépendance de la nouvelle commune de Cachan, le maire Léon Eyrolles fait ériger en 1935 un hôtel de ville moderne au centre de la commune.

Cette construction résolument moderniste en béton, surmontée d’un beffroi et entièrement recouverte d’un parement de briques claires, est située au fond de la vallée de la BIèvre qui sépare la commune en deux coteau se faisant face.

Montreuil 1935 – Florent Banquette architecte

Une première mairie est construite en 1859, mais celle ci, d’un seul étage, est vite jugée trop petite. La municipalité fait appel à l’architecte Florent Banquette, architecte communal, pour reconstruire un hôtel de ville à la hauteur des ambitions de la ville.

Les choix architecturaux traduisent d’un compromis entre tradition et modernité : construit en béton, le bâtiment, parfaitement symétrique en apparence, est surmonté d’un imposant beffroi.

Nanterre 1973 – Jean Darras et Yves Bedon architectes

Pour accompagner le développement industriel et l’accroissement démographique de la commune, la municipalité de Nanterre envisage dès les années 50 la construction d’une nouvelle mairie, et plus exactement d’un centre administratif. Le terrain réservé pour sa construction est au centre géographique de la ville. Ce n’est cependant qu’en 1973 que la mairie sera inaugurée.

La  mairie est une pyramide tronquée. La radicalité formelle exprimée est totale : le bâtiment est aujourd’hui encore l’icone de la ville et est décliné, sous forme de logo, sur tous les documents de la ville. L’architecture devient alors un symbole.

Créteil 1974 – Pierre Dufau architecte

En parallèle de la création des villes nouvelles, le maire de Créteil (Pierre Billotte, maire de 1965 à 1977) se lance dans un vaste projet urbain ayant pour objectif de doter la ville, devenue cheflieu du département, d’un centre administratif et économique à la hauteur de ses besoins.

Le plan d’aménagement du Nouveau Créteil est confié à Pierre Dufau, qui est également l’architecte de l’hotel de vile, pièce maitresse du nouveau quartier. Celui ci est composé d’un bâtiment bas cylindrique et d’une tour, dont les planchers et la façade sont entièrement tenus par un noyau central en béton.

Gennevilliers 1978 – Georges Auzolle architecte

La construction de la mairie s’inscrit dans une vaste projet de transformation de la ville, initié après la seconde guerre mondiale. Un plan d’aménagement, dont le centre administratif, commercial et culturel (la mairie) est la pièce maitresse, entend opérer un déplacement du centre ville vers le centre géographique de la commune, entre les Grésillons au sud et le village au nord. La mairie est une tour de 18 étages dominant la commune de Gennevilliers.

Le projet est particulièrement ambitieux et couteux : il s’écoulera plus de 15 ans entre les premiers plans et l’inauguration. La mairie est finalement achevée en 1978, alors que la mise en oeuvre du plan d’aménagement de la commune se prolonge jusqu’au XXI siècle.

FullSizeRender (2) copie

Lisadie Dutillieux

Lisadie Dutillieux a plusieurs cordes à son arc. Artiste, mais aussi architecte et urbaniste, elle est parmi les fondateurs de l’association A Travers Paris, qui est partenaire des MyGrandParis. Elle présente sa démarche artistique comme articulée autour …

Partenaires

DRAC Ile-de-France MyGrandParis
logo-mairie-paris

Ce qui se trame dans le coin

Les MyGrandParis à la Grande Fête du Gros Paris le 2 juillet

Les Mystères seront  présents de plusieurs façons :   une exposition des oeuvres des artistes de la saison pilote, en extérieur un stand aux couleurs des kakemonos des MyGrandParis un atelie...

Succès pour la conférence #MyGrandParis au Carnavalet !

Après un accueil par la directrice du Carnavalet, Valérie Guillaume, sept intervenants ont pu présenter leur travail et échanger avec la salle. Le philosophe Philippe Simay nous a livré une analy...

A Travers… la Porte des Lilas

A Travers Paris est une association créée il y a plusieurs années par des étudiants, et animées depuis lors uniquement par des étudiants. Elle organise le weekend des promenades urbaines sur le ...
FullSizeRender (2) copie

Lisadie Dutillieux

Lisadie Dutillieux a plusieurs cordes à son arc. Artiste, mais aussi architecte et urbaniste, elle est parmi les fondateurs de l’association A Travers Paris, qui est partenaire des MyGrandParis. Elle présente sa démarche artistique comme articulée autour …

Partenaires

DRAC Ile-de-France MyGrandParis
logo-mairie-paris

Ce qui se trame dans le coin

Les MyGrandParis à la Grande Fête du Gros Paris le 2 juillet

Les Mystères seront  présents de plusieurs façons :   une exposition des oeuvres des artistes de la saison pilote, en extérieur un stand aux couleurs des kakemonos des MyGrandParis un atelie...

Succès pour la conférence #MyGrandParis au Carnavalet !

Après un accueil par la directrice du Carnavalet, Valérie Guillaume, sept intervenants ont pu présenter leur travail et échanger avec la salle. Le philosophe Philippe Simay nous a livré une analy...

A Travers… la Porte des Lilas

A Travers Paris est une association créée il y a plusieurs années par des étudiants, et animées depuis lors uniquement par des étudiants. Elle organise le weekend des promenades urbaines sur le ...