Loading...

La prostitution parisienne

Quelques articles pour prolonger la lecture des MyGrandParis
25/07/2016

Revue de médias sur la prostitution parisienne

Avec son personnage Black Manoo, Gauz évoque la prostitution à Belleville, tout comme Jean-François Meira dans la Boîte à Mystères. L’occasion pour les MyGrandParis de vous proposer quelques témoignages et éléments d’analyse sur la prostitution parisienne et grand-parisienne, dont la recomposition est révélatrice des transformations à l’oeuvre dans la métropole parisienne.

 

Revue de médias

Pour commencer par un regard sur le passé, Slate nous offre une « archéologie érotique » du Paris de la Belle époque, à travers une balade rue Saint Denis et rue Blondel, dans le 10ème arrondissement.

Restant dans la rue Saint-Denis, Le Huffington Post donne la parole à Mylène, une « traditionnelle ».

Brain Magazine présente, sans ambages, une « cartographie de la prostitution parisienne » qui identifie les origines des différentes prostituées selon les quartiers de la capitale.

Dans Libération, la sociologue Florence Lévy nous présente le parcours particulier des prostituées chinoises à Belleville, arrivées à Paris à la fin des années 90.

Vice présente la vie quotidienne de Hua, une prostituée chinoise de Belleville.

Cheek Magazine interviewe Naël Marandin, le réalisateur de la Marcheuse, un film de 2016 sur la réalité de la prostitution à Belleville.

Mali Actu s’intéresse, enfin, à la prostitution africaine, sur le boulevard Barbès.